28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







dimanche 28 septembre 2014

14/09/2014 Voyage dans le Luchonnais (Part 1) - Secteur Seil de la Baque Gourg-Blancs, Clarabide

Dimanche 14 septembre 2014
 
Seil de la Baque de nuit, pics Audoubert, Jean-Arlaud, Gourg-Blancs, pointe Lourde-Rocheblave, tour Armengaud, pics Camboué et de Clarabide.

Samedi 13, monté tranquille et sans histoire des granges d'Astau au lac d'Oô, puis Espingo...
Espingo et son refuge

 ...et au refuge Jean-Arlaud.
 Lac du Portillon

Dimanche, levé 5h05, départ 5h50, je passe à flanc sous le sommet de la tusse de Montarqué, évite le col du Pluviomètre et rejoint le collet qui lui fait suite. De là, grimpette sur quelques névés durs...
Aube sur Quayrat-Lézat-Crabioules en montant sur les névés du Seil

puis sur le ressaut rocheux facile qui, sur la gauche du glacier du Seil, me permet d'arriver au petit jour au Cap de la Baque occidental (3097m, 7h15). J'attends un moment là, le soleil se lève mais je ne le voit pas en raison des nuages...
Début de journée nuageux sur le Portillon

...puis je traverse jusqu'au proche Cap de la Baque oriental (3103m),
Seil de la Baque depuis le Cap oriental

 
 Panoramas depuis le Cap oriental

 ...puis me rend au pic du Seil de la Baque (3110m). Le soleil fini par inonder timidement quelques sommets alentours, mais l'impression générale est plutôt celle de sommets accrochés au sud, un peu moins au nord. Posets, Perdiguère... sont dans les nuages. Pas génial pour faire des photos.
Paorama depuis le Seil de la Baque
A 8h40, je me sauve, retour à flanc du Cap oriental, puis au Cap occidental...
Au Cap occidental

...direction le port d'Oô via la crête et le pic Audoubert (3045m, 9h00).
Sommets du Seil depuis le pic Audoubert

J'y reste un moment car les nuages se lèvent (pas pour longtemps) et j'en profite....
Massif des Posets
Arlaud et Gourgs-Blancs accrochés
Tusse de Montarqué
Col des Gourgs-Blancs
Pic du Portillon et Perdiguère
Quayrat
Sommets dominant la vallée d'Estos
Lumières sur le glacier du Seil
 Au pic Audoubert
Arête du port d'Oô, pic Jean-Arlaud et Gourgs-Blancs
Lac de Gias et Posets
Glacier et sommets du Seil
 Panorama sur les sommets de la vallée d'Estos
 Panorama sur le massif des Posets
Panorama sur Posets, Clarabide, Arlaud, Gourgs-Blancs, Gourdon, Spijeoles...

Ensuite, petites escalades faciles entrecoupées de marche, bon rocher, descente tranquille et sans problème jusqu'au port d'Oô (9h50).
Pause au port d'Oô

Pause, j'en profite pour guider à la voix un espagnol qui cherche son chemin dans la face Est de l'Arlaud, puis lui emboîte le pas. Rampes herbeuses sur la gauche, cheminée, ressaut, autre cheminée, terrasses de cailloutis et blocs de l'arête SO pour finir, le chemin m'est bien connu et me prend 20 mn tranquille, sommet 3065m, 10h20.
 Glacier des Gourgs-Blancs, lacs des Isclots et de Caillaouas depuis le pic Jean-Arlaud

 Signature du jour sur le registre du sommet
 Une autre signature qui ne m'est pas inconnue...

 Au sommet du pic Jean-Arlaud

Hélas, les nuages sont montés, et je n'y vois rien. Juste le temps de signer le carnet du sommet, puis direction la brèche des Gourgs-Blancs et remontée au sommet que je ne distingue pas.
En remontant au Gourgs-Blancs, brèche et picJean-Arlaud

J'entends des voix au-dessus de moi, je finis par rejoindre avant le sommet Jean-Baptiste Cappicot, guide de haute montagne installé en vallée d'Aspe, qui mène un client au Gourgs-Blancs (montés depuis Estos par le couloir sud de la brèche). On discute un peu en avançant, visibilité très réduite, vent frais, et pour finir, une trentaine de mètres sous le sommet, il se met à pleuvoir! Nous voyons peu après débouler quelques espagnols nous laissant la place, il ont déjà sortis les parapluies.

Descente pluvieuse du sommet des Gourgs-Blancs
 
 Sommet, 10h55, quelques photos, la plaque en marbre blanc offerte par la Fédération Espagnole de Montagne est un peu plus morcelée que lors de ma dernière visite...
Plaque des Gourgs-Blancs offerte par la FEM et son président Julian Delgado Ubeda

Jean-Baptiste Capiccot et son client aux Gourgs-Blancs
Aux Gourgs-Blancs
 
...et vu le temps, comme Jean-Baptiste et son client, abandon du projet de poursuivre par la crête jusqu'au Lourde-Rocheblave, et retour à la brèche...
Descente sur la brèche des Gourgs-Blancs
 
...pour descente par le couloir sud.
Raide et décomposé, les cailloux partent facilement dans le couloir, aussi attendons nous que les espagnols arrivent à sa base pour redescendre le couloir. Comme je n'y suis jamais passé, je découvre l'itinéraire. Plutôt exposé, successions de petites terrasse caillouteuses et de petits pans inclinés, mais pas vraiment difficile, terrain à isard typique de nos montagnes pyrénéennes. Des relais installés permettent d'ailleurs de descendre en rappel. On s'en passe et finalement on rejoint une pente d'éboulis facile qui descend jusqu'à la base du couloir.


Le couloir sud de la brèche des Gourgs-Blancs

Je tire un peu à droite et commence à m'installer pour me restaurer (12h). Tout est sorti, je commence à manger, quand une éclaircie se produit, les pics de Clarabide et le Gias sortent des nuages...
Lac de Gias
 
 Ni une ni deux, tout repart dans le sac, et je file à flanc au port de Clarabide (ou port supérieur de Gias, 2921m, 12h50)...
Port de Gias et pic de Clarabide
Pics de Gias et de Clarabide
 Bien entendu, le temps d'y arriver, les nuages règnent à nouveau sur les sommets. Mais à droite, cela semble plus clair, alors je monte encore un peu avant de m'arrêter manger vers 3000m (13h) avec vue sur la merveille locale, le lac Glacé de Clarabide.
Un des plus beaux lac des Pyrénées : lac Glacé de Clarabide
 
A 13h15, je repars, 10 mn plus tard je suis à la pointe Lourde-Rocheblave (3104m), pose le sac et fait l'aller-retour à la tour Armengaud. Descente dans la brèche entre les deux, petit ressaut en bon rocher, puis crête (un piton en place)...
Piton sous la Tour Armengaud
 
Beaucoup de passages nuageux, un coup j'y vois, un coup je suis dans la soupe sans visibilité.
Le carnet de la tour Armengaud est trempé et foutu, celui de la pointe Lourde-Rocheblave en bon état (mais sans stylo, du coup comme j'en ai un, je suis le 1er signataire de l'année, c'est dire si les carnets de sommets ne reflètent que de manière très partielle leur réelle fréquentation).
 Tour Armengaud et Gourgs-Blancs depuis la pointe Lourde-Rocheblave

 Carnet de la pointe Lourde-Rocheblave
Pointe Lourde-Rocheblave et Camboué depuis la Tour Armengaud

 A la Tour Armengaud

Descente, passage à la sortie de la voie Russell autrefois empruntée...
Arrivée de la voie Russell entre le Camboué et la pointe Lourde-Rocheblave
Camboué et Saint-Saud

 ...puis courte grimpette au pic Camboué (3043m, 14h05).
 Gourgs-Blancs depuis le Camboué
Pic Saint-Saud depuis le Camboué

 
Panoramas depuis le Camboué

L'idée est bien entendu d'aller au Saint-Saud, mais là, ce sont des roulements de tonnerre qui se font entendre, et devant le chaos ambiant des nuages, je préfère y renoncer plutôt que d'aller me prendre un chagat sur l'arête qui y mène, même si je la connais bien. Du coup, descente directe au laquet dans la cuvette sous les sommets, je refais mon plein d'eau (14h20)...
Au laquet sous le Saint-Saud

...et il se met à pleuvoir dru, tenue de pluie intégrale et je reviens à flanc au port de Gias.
La pluie se calme, plus de tonnerre, j'y pose le sac et monte dare-dare aux pics de Clarabide dans la purée de pois (visibilité d'à peine 10 mètres, mais je connais le coin, et de toute façon l'ascension est facile dans une pente de pierraille avec traces de sentes). Premier pic (Clarabide oriental, 3012m), puis en quelques minutes, pic Central (3020m), puis aussi proche, le pic occidental (3007m).
De nouveau roulements de tonnerre, cela commence à m'énerver, j'abandonne l'idée d'aller jusqu'au pic de Gias pourtant pas loin...
Entre port de Gias et pic de Clarabide
... et retour en mode galop en passant sous le central et l'oriental sur le port de Gias (15h10).

Le tonnerre augmente, je retourne vers le port d'Oô en suivant à peu près la traversée de tout à l'heure, et 100m sous le port, l'orage éclate. Heureusement, près de moi, grands blocs de pierre, je me réfugie sous l'un d'eux et profite du spectacle...
 A l'abri pendant l'orage

Eclairs, grêlons, cela dure une 1/2h avant que je puisse repartir... sous un ciel presque bleu. Les parois des Gourgs-Blancs et de l'Arlaud ruissellent de cascatelles. Il me reste à repasser le port d'Oô (16h30)...
 Port d'Oô après l'orage
 Crête port d'Oô-Seil
 Face Est du pic Jean-Arlaud

...à redescendre un peu, et à remonter au col du Pluviomètre (17h10), bientôt à nouveau dans un brouillard épais....
Sur les névés menant au col du Pluviomètre
Laquet fantôme


 Heureusement que je connais le coin! Le pluviomètre est fantomatique, dans ces conditions inutile d'espérer faire des photos au sommet de la tusse de Montarqué...
Au pluviomètre

...je vais jusqu'au col qui la précéde, j'ai droit à une courte éclaircie sur le lac Glacé du port d'Oô...
Vue panoramique sur le lac Glacé du port d'Oô

...et je regagne le refuge en déroulant tranquillement à flanc de la tusse comme ce matin.
Lac du Portillon et refuge Jean-Arlaud

Refuge Jean-Arlaud, 18h15...
 Fin de journée sur le Quayrat depuis le refuge
Laquet sous le barrage du Protillon

...fin d'une journée cache-cache avec les nuages, mais 12 sommets quand même, vu les conditions c'est pas trop mal finalement.