28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







mardi 12 mai 2015

09-10/05/2015 Nocturne au Vignemale...

09-10 mai 2015
 
Nocturne au Vignemale...
[Cliquez sur une photo pour les afficher plein écran]
 
 Le glacier d'Ossoue en ski, voilà une bonne idée pour ce week-end.
Direction Gavarnie, la route d'Ossoue... barrée après 1km200. Conclusion : il reste 6km800 de route et de piste avant de parvenir au barrage d'Ossoue. Quand on aime, on ne s'arrête plus vraiment à ce genre de détail. En chaussure de ski, et skis sur le sac, après avoir traversé quelques avalanches impressionnantes tombées cet hiver sur la route...
 Sous la neige... le goudron!
 Masses accumulées sur la route d'Ossoue et douche garantie...
Passage sous l'avalanche
...me voilà donc parti jusqu'au bout de la retenue d'eau d'Ossoue. Heureusement, les marmottes animent cette approche... elles prolifèrent à foison tout le long de la piste menant à Ossoue....

 En tête à tête
 En bonne mère
 Seule...
 Jeune...
En famille...

Je vais chausser les planches pour traverser le grand replat encore tout enneigé...
 Fonds d'Ossoue et Vignemale...
 Retenue d'Ossoue et Marboré

Puis s'ensuit la première grimpette pour surmonter la chute d'eau du barranco d'Ossoue, interrompue par un déchaussage. Puis retour sur la neige au... Pont de Neige! qui reçoit bientôt une avalanche venue des pentes situées sous le Montferrat. Vu la chaleur, rien de surprenant, mais il ne va pas falloir trop traîner dans le coin...
 En route vers Bayssellance
 
Puis remontée dans le barranco d'Ossoue rempli de neige avant d'en ressortir au niveau des pentes qui précédent la traversée vers les grottes Bellevue, invisibles.
 Vue sur le Montferrat et quelques isards se promenant sur la neige
 
Direction le refuge Bayssellance atteint après un autre déchaussage.
Je ne me suis pas trompé de refuge...
 
Personne, il ne me reste qu'à profiter de la quiétude de cette fin d'après-midi et des effets de lumières sur le massif calcaire...
 Le refuge Adrien-Bayssellance

Arrivent deux espagnols avec lesquels je papote. Il fait tellement bon qu'on mange devant le refuge.
 Arrivée de deux espagnols
  Quel cadre magique!
 Pause photo au refuge...
Petit Vignemale , pointe Chausenque, Pique-Longue

Quelques panoramiques de fin de journée depuis Bayssellance...
 Sommets du cirque de Gavarnie
 Le refuge dans son écrin de hautes montagne
 Des Astazou au Casque
 Du col de la Cascade aux Gabiétou et au Tobacor
 
 Des Astazou au Bazillac

 Coucher 22h, réveil 2h40...
3h25, bon regel nocturne, neige bien dure et portante, je sais que je vais devoir déchausser assez rapidement, donc je ne vois pas l'intérêt de partir en ski, et quitte le refuge en crampons.
 
 Prêt pour le départ...
Bien au dessus des grottes Bellevue, traversée à flanc sans perdre d'altitude pour rejoindre la moraine du glacier. Je remonte cette dernière, et m'arrête sur le replat à l'aplomb du Petit Vignemale (en général c'est par là que l'on met les crampons l'été). J'y abandonne sur un îlot rocheux le matériel dont je n'aurais pas besoin (réchaud, gamelles, repas... logés dans le sac à viande). Il ne fait pas froid, au point que j'enlève mon knicker en velours pour ne garder que le collant. Je continue ensuite en remontant au plus court la partie raide du glacier. Avant d'arriver sur la plateau, je chausse les skis avec les couteaux, et continue jusqu'au pied de la Pique-Longue atteint à 5h30.
 By night quelque part sur le glacier d'Ossoue
  
 De nouveau je pose les skis, remet les crampons, et rejoint directement la crête par le premier couloir rectiligne que je vois, vers le pic du Clot de la Hount. Je serais au sommet bien avant l'arrivée du soleil, et histoire de ne pas y rester immobile trop longtemps, je prends mon temps pour faire la centaine de mètres de crête quasi horizontale bien connue qui me sépare du plot bétonné couronnant la cime de la Pique-Longue. 6h05, sommet (13e fois), je pose mon sac à dos sur la base bétonnée, me couvre (petit vent frisquet quand même), prépare les optiques et attends l'aube.
Le plot de la Pique-Longue à 6h09
 
Sous le col des Glaciers, trois loupiottes s'élèvent vers le Petit Vignemale, la cordée à dû faire la voie des Séracs et partir très tôt pour profiter des bonnes conditions de regel nocturne. Leur progression fixe mon attention en attendant le début de journée.
Au sommet, 6h10
Après l'aube, toujours difficile à saisir car elle cherche à poindre et est encore peu lumineuse (c'est le moment ou apparaissent les premières lueurs à l'est)...
 
Aubes panoramiques
 
 Aube sur le Néouvielle
Aube sur le pic de Midi de Bigorre

...vient l'aurore, aux lumières déjà plus chatoyantes, qui voit le ciel s'emplir de feux naissants avant même l'apparition du soleil...
  
 ...avant que ne lui succède le festival éclatant du levé du soleil... Pour un bon levé de soleil il faut quelques nuages à l'est, et il y en a quelques uns qui barrent l'horizon. Cela de devrait pas être trop mal. Même plutôt bien. Séquence russellienne 6h25-6h31 :
 
Le soleil entièrement levé, il ne reste qu'à se retourner vers l'ouest pour voir les neiges pyrénéennes s'enflammer. Mais en raison des couches de nuages présentes ce matin à l'est, le soleil met du temps à les traverser, ce qui retarde quelque peu ce moment. Simple question de patience...
 En attendant, re-photo sommitale, 6h50
Vue sur la cordée aux abords du col des Glaciers, 7h05
Aller, ça arrive...
 Tendeñera 
 Fache, Frondella, Balaïtous... 
 Argualas, Algas, Garmo Negro
Pics d'Enfer
 Midi d'Ossau, au fond les sommets aspois (Ansabère, Trois-Rois, Anie)...
 Ossoue s'enflamme enfin...
 Sommets de Gavarnie
Plein ouest...
En mode panoramique :
 Sur les sommets de la rive droite du glacier d'Ossoue
 
Vues à l'ouest
 
 Pic Central et Otal
 
7h20, je quitte le sommet, jette un coup d'œil à la grotte Paradis...
 
...et rejoint mes skis, les charge sur le dos, et me dirige vers les grottes Russell, car pour une fois, la hauteur de neige me permet d'être à leurs niveau. Elles sont bien sûr complètement remplies de neige : 
Juste pour donner une idée de la fonte du glacier, voici une planche de 3 photos, documents fournis par Ludovic Gaurier pour les études glaciaires publiées par le ministère de l'agriculture en 1912 :
Tiré de :
GAURIER (Ludovic). - Observations glaciaires dans les Pyrénées. Rapports annuels de 1905 à 1911, détaillant par massifs les variations de la glaciation. Ministère de l’Agriculture. Direction générale des Eaux et Forêts, 2e Partie, Eaux et améliorations agricoles, Service des Grandes forces hydrauliques (Régions des Alpes et du Sud-Ouest). Études glaciologiques. Savoie - Pyrénées. Tome III, 1912, (p.115-166+XIX pl.).
 

De là, passage au col de Cerbillona (7h45), quelques clichés...

 Piton Carré, pointe Chaussenque
 Le grand plateau supérieur du glacier d'Ossoue 
 Au col de Cerbillona...
 
...puis grimpette au sommet du pic éponyme. Courte station photo...
 

 Col Lister, pic Central et Montferrat depuis le Cerbillona
Vue sur le col de Cerbillona et le pic du Clot de la Hount
 Arrivée au Cerbillona
 
...descente au col Lister, abandon des skis et courte montée au pic Central (8h15). Quelques images de plus...
Panorama sur les sommets de la rive gauche du glacier d'Ossoue
 Au pic Central
 Piton Carré
 Cerbillona
 Massif de la Tendeñera
 Massif de la Telera
 
 ...avant le retour au col ou je m'octroie une bonne pause en attendant que la neige transforme un peu.
Selfi au col Lister
 
 
9h10, skis aux pieds, début de la descente...
L'un des espagnols de Bayssellance arrive et semble se diriger vers le col de Cerbillona, je traverse sous le pic et entame la descente...
Sous le col de Cerbillona
 Arrivée au col de Cerbillona
 
Neige dure, les skis crissent dessus, mais ça glisse bien. Puis neige transformée parfaite plus bas. Retour en virages enchaînés à la base du glacier pour récupérer les affaires laissés là, croiser le second espagnol resté là, et je poursuis vers le barranco d'Ossoue.
 
Col des Gentianes et sommets alentours
 
Il fait chaud désormais, un arrêt pour me dévêtir encore, et me voilà reparti pour la descente. A la sortie du barranco, encore à l'ombre et donc en neige bien dure...
A la sortie de la gorge du barranco d'Ossoue
 
...entre fleurs et marmottes sur la neige, quelques arrêts photos avant le déchaussage du barranco
dont les eaux bouillonnantes se jettent en furie dans le vide...
Haut de la chute d'eau du barranco
La cascade vue d'en bas
 
...puis derniers virages en ski, plat d'Ossoue en talonnière libre, avant que les skis ne reviennent définitivement sur le sac...
 
 Plat d'Ossoue sur fond de massif calcaire
 
Je poursuis jusqu'à la cabane du barrage (11h10)...
Cabane d'Ossoue et Vignemale
 
...ponctuel garage à vélo mais plus permanente poubelle...
 Intérieur 
 Barrage d'Ossoue, pic Pointu
 
...près de laquelle je m'installe pour mon repas...
12h15, je repars pour les 6km800...
 Les avalanches tombées dans le lit du gave d'Ossoue n'entravent en rien son cours...
 Prairies arrosées, domaine des printanières, en voici un bouquet :
 
 
Le Pimené s'impose désormais seul à l'horizon...
 
13h30 voiture, chaleur suffocante.
 
Un petit tour à Gavarnie saluer les Soubirous au P'tit Toy, rencontre avec un ami géomètre, un café pour la route, et retour à Auch.
 
Un Vignemale tout en lumière, comme savent l'être les grandes montagne pyrénéennes... Le bougre, il me devait bien ça après le bivouac peu photogénique (voyez ce même blog) de septembre dernier !