28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







samedi 30 juillet 2016

28/07/2016 Un Néouvielle nocturne magique

Jeudi 28 juillet 2016
 
Un Néouvielle nocturne magique
(cliquez sur une photo pour les afficher en mode diaporama)
 
Une fois de plus, me voilà à 4h30 au bout du barrage d'Aubert pour une nocturne au Néouvielle.
 
Brèque de Barris à 5h, prise d'eau au passage de la cascatelle, pied de la brèche Chausenque 5h40 pour le chaussage des crampons car la neige est bien dure.
Aube et aurore en montant :
 
Ephéméride donnant le levé à 6h44, je m'installe à 6h30 juste sous le sommet pour l'apparition du soleil à... 6h36! Branle-bas de combat, les zooms sont encore au fond du sac, misère!
En panoramiques :
 
Une fois le soleil bien suspendu dans le ciel au dessus d'une mer de nuage parfaite, reste à se hisser au sommet (35e fois) et se retourner pour voir les Pyrénées s'inonder de lumières matinales. En panoramiques d'abord :
Puis en vues classiques : 
 
Un petit souvenir avant de partir :
 7h45, abandon du sommet...
 Descente normale sur les neiges déjà transformées :
 Brèche Chausenque :
Aumar : 
Rencontre avec Pascal Le Liboux, menant un groupe de bretons au sommet, et auteur de la Revue pyrénéenne ayant dernièrement donné un article sur Jean Dehais, illustrateur du guide Ollivier :  
Brèque et descente sur Aumar, barrage à 9h10, lac sur lequel les sommets se reflètent parfaitement :
Descente par la route :
Et petit café au refuge d'Orédon :
Bon, moi des Néouvielle aussi somptueux, j'en veux encore...